Retour à la page d'accueil  

Encyclopédies  |  Manuels  |  Atlas  |  Bibliographies  |  Comptes rendus

Histoire-Hypermédia > Définir et documenter en histoire

 Introduction 

 Chercher quoi ? 

 Chercher comment ? 

 Sélection et présentation 

 
 

DÉFINIR UN SUJET ET SE DOCUMENTER EN HISTOIRE

Joseph-Claude POULIN avec la collaboration de Donald FYSON (2015)

 

INTRODUCTION

H-H vise à développer une connaissance pratique du processus raisonné de documentation d'un sujet de recherche en histoire. Cette opération repose sur les habiletés suivantes :

  1. savoir identifier, définir et circonscrire un sujet de recherche sur un point d'histoire jusque là peu familier;
  2. savoir planifier et conduire une démarche d'initiation au sujet choisi par une collecte d'information qui va du général au particulier;
  3. savoir établir, présenter et éventuellement justifier une sélection bibliographique pertinente, en fonction de la nature et de l'étendue de la recherche à effectuer.

Au commencement était la curiosité. L'historien est une personne qui interroge le passé et s'interroge sur lui à partir des préoccupations du présent; c'est pourquoi toute recherche historique doit s'appuyer sur une interrogation ou une curiosité bien articulée. Car, quand on ne sait pas ce qu'on cherche, on ne sait pas ce qu'on trouve. Il s'agit évidemment de questionnements que l'historien juge dignes d'intérêt et pour lesquels il estime raisonnablement possible de trouver des réponses. Encore faut-il que cette interrogation soit formulée dans des termes qui conviennent à la civilisation ou au milieu historique concerné : il n'y a pas de conséquences sociales ou économiques entraînées par l'industrialisation en Amérique pré-colombienne.

Cette attitude interrogative renvoie à ce qu'on entend souvent appeler une « problématique »; ce terme sera ici évité à cause de son flou sémantique dans le langage contemporain. Par comparaison avec les démarches des sociologues, géographes, théologiens ou philosophes, le point de vue typiquement historien se reconnaît par le caractère central de la notion de temps dans le regard jeté sur l'aventure humaine. Mais quel que soit le sujet à traiter, il le sera forcément à partir d'un certain point de vue; c'est cet angle de visée qu'il faut d'abord s'appliquer à expliciter, sous peine de courir tous les lièvres à la fois. Pour y arriver, il faut posséder (ou acquérir !) une connaissance minimale du sujet.

Avant d'accumuler des renseignements épars sur le passé ou de collectionner au hasard des références à des publications qui en parlent; il importe en effet de définir et de circonscrire l'objet d'histoire sur lequel portera l'enquête. Inutile de remonter au déluge; inutile de collectionner les références à l'aveuglette. C'est par des lectures appropriées dans des outils de base que se construira une initiation au moins sommaire au sujet; à partir de cet acquis, il deviendra ensuite possible de donner à la quête documentaire et à la recherche bibliographique afférente une orientation déterminée, de choisir un angle d'attaque, de définir une perspective, parfois même de formuler une question.

Cette opération d'initiation et de mise en place – relativement brève mais indispensable – est encadrée par quelques principes simples; des règles pratiques indiqueront la marche à suivre la plus généralement applicable, quels que soient le problème, la période ou le continent considéré.

Le présent guide est découpé en trois sections principales et illustré de quelques exemples concrets :

  1. D'abord, comment identifier et circonscrire ce qu'on cherche : c'est la phase de définition du sujet de recherche et de choix d'une orientation pour le traiter.
  2. Ensuite, comment construire un programme de lectures spécifiques d'initiation pour commencer à emmagasiner de l'information et repérer la bibliographie spéciale permettant d'aller plus loin : c'est la phase de recherche documentaire proprement dite.
  3. Enfin, comment établir et présenter une sélection bibliographique à l'appui d'une recherche en histoire. Le mode de sélection critique et les normes de présentation sont régis par des usages largement répandus dans le monde des historiens; il faut apprendre à les connaître, à les appliquer et à les respecter.

Les trois sections sont disponibles à partir du menu à gauche.